Publié le : mardi 10 octobre 2017

Etats-Unis : après la tuerie de Las Vegas, les armes à feu en questions

Au lendemain du massacre de Las Vegas, Donald Trump avait refusé d’évoquer le droit de port d’armes aux Etats-Unis. Un timide pas vient cependant d’être franchi par le Parti Républicain et la NRA, pour interdire les fusils automatiques, qui permettent de multiplier le nombre de victimes.

La tuerie de Las Vegas a, comme a chaque fusillade de masse aux Etats-Unis, relancé le débat sur le port d’armes à feu : de nombreux élus républicains, Hilary Clinton en tête, ont réclamé l’ouverture de discussions sur le sujet.

Interrogé sur le sujet, le président Trump, qui n’a jamais caché être un « ami » de la National Rifle Association (NRA), a déclaré n’avoir rien à dire sur ce débat.

Mais quelques jours après le drame, le Parti Républicain a, pour la première fois de son histoire, déclaré publiquement être ouvert à un encadrement des armes à feu. Encadrement extrêmement limité, puisqu’il s’agirait uniquement d’interdire le dispositif permettant de transformer une arme semi-automatique en arme automatique.

Ne plus transformer « un fusil semi-automatique en l’équivalent d’une mitrailleuse« 

Le tueur de Las Vegas possédait ce dispositif, ce qui lui a permis de multiplier les victimes. Le démocrate David Cicilline a déposé une loi l’interdisant, en déclarant : « Personne ne devrait posséder un dispositif qui transforme un fusil semi-automatique en l’équivalent d’une mitrailleuse« .

Une demande qui a, c’est une première, trouvé un écho du coté du Parti Républicain. « Clairement, c’est une chose sur laquelle nous devons nous pencher« , a ainsi déclaré le président républicain de la Chambre des représentants, Paul Ryan.

Plus surprenant encore, la NRA elle-même a affirmé que ces mécanismes devaient être davantage contrôlés.

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les actus en vidéo