Publié le : samedi 2 septembre 2017

Éolien : le seul fabricant français d’éoliennes dépose le bilan

L’entreprise, qui avait déjà frôlé la faillite en 2011 n’a finalement pas réussi à maintenir une croissance suffisante. Les éoliennes Vergnet, basées au nord d’Orléans, viennent en effet de déposer le bilan en raison de nouvelles difficultés financières. 

Des éoliennes capables de résister aux cyclones, mais pas aux difficultés financières

Vergnet est en grande difficulté depuis des années, une hérésie sachant qu’il s’agit du seul fabricant français d’éoliennes capables de résister au passage de cyclones.

Après un premier avertissement en 2011, année durant laquelle le fabricant avait frôlé la faillite, une certaine rentabilité avait été retrouvée grâce à une diversification. Vergnet avait en effet décidé de recentrer son activité autour de quatre pôles : l’éolien, le solaire, les centrales hybrides (solaire ou éolien couplés au diesel pour assurer la stabilité du réseau), ainsi que les applications photovoltaïques, comme les alimentations pour relais téléphoniques par exemple.

Le journal les Échos estime que Vergnet disposait d’un résultat d’exploitation positif de 1,8 million d’euros en 2014, alors que ce dernier s’inscrivait dans la colonne des moins l’année précédente, avec -2,6 millions. Côté résultat net, en 2014, il était de quelque 7,6 millions, contre une perte de 4,2 millions en 2013.

En un an, le fabricant basé à Ormes (Loiret) avait réussi à se refaire un solide carnet de commandes, assaini ses finances, et qu’elle s’apprêtait à redistribuer des primes d’intéressements aux employés, chose qui ne s’est finalement jamais produite.

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les actus en vidéo