Publié le : samedi 5 août 2017

L’enquête russe se resserre encore un peu plus autour de Donald Trump

La Maison Blanche a été dans l’obligation de reconnaître que Donald Trump avait participé à la rédaction d’un communiqué trompeur destiné à dissiper les soupçons entourant son fils sur ses relations avec la Russie.

Donald Trump aurait finalement participé à la rédaction des aveux de son fils

Il ne s’agit pas d’un rebondissement, mais prouve que l’enquête sur les soupçons de collusion de l’équipe de campagne de Donald Trump avec Moscou se rapproche du président lui-même.

De nouvelles informations du Washington Post publiées le mardi 1er août indiquent en effet que le président Trump aurait « dicté » le contenu du communiqué – en partie exact – de son fils Don Junior dans lequel il confirme avoir eu une réunion le 9 juin 2016 à la Trump Tower.

La Maison Blanche rejette toutefois l’utilisation du terme « dicté », préférant parler de « contribution », selon les mots de la porte-parole de l’institution fédérale Sarah Sanders. Un aveu qui permet à l’enquête sur les soupçons de tentative de dissimulation ou d’entrave à la justice du président d’être relancée. Un fait qui pourrait à terme mener Donald Trump à être interrogé par le procureur spécial Robert Mueller.

Le mois dernier, un avocat du président avait pourtant garanti que le président américain n’avait pas été impliqué dans la rédaction de la déclaration de son fils.

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les actus en vidéo