Publié le : vendredi 30 juin 2017

Le président chinois à Hong Kong pour célébrer la rétrocession

Le numéro un chinois était à Hong Kong ce jeudi pour la vingtième célébration de la rétrocession de Hong Kong par la couronne britannique. Un déplacement qui a été ponctué par des manifestations de militants pro-démocratie, qui ont ensuite été arrêtés, les autorités hongkongaises souhaitant éviter à tout prix les initiatives qui pourraient obscurcir la venue du leader chinois.

Une visite du président chinois qui divise

Les autorités avaient déployé un vaste dispositif de sécurité, comptant des milliers de policiers en charge de maintenir une partie de la population locale à distance, notamment celle dénonçant l’influence croissante de la Chine sur l’économie de l’ex-colonie britannique.

Du côté chinois, l’enjeu était de maintenir l’image de Xi Jinping à l’heure où l’échéance d’un congrès du Parti communiste censé conforté le pouvoir du président approche.

Une vingtaine de manifestants, dont l’étudiant Joshua Wong et le jeune député Nathan Law, étaient toujours en garde à vue au lendemain de la visite. Ces derniers ayant tous été arrêtés pour « trouble à l’ordre public », alors qu’ils souhaitaient mener une action symbolique pour s’opposer à la venue de M.Xi.

Le président chinois restera au total trois jours à Hong Kong. Il s’agit de son premier déplacement en terre voisine hongkongaise depuis son accession à la présidence en 2013.

Il y a trois ans, Hong Kong avait été paralysé par des manifestations monstres dites du « Mouvement des parapluies », ces dernières avaient paralysé la ville durant de longues semaines.

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les actus en vidéo