Publié le : vendredi 23 juin 2017

Vladimir Poutine parasité durant sa séance de questions-réponses

À l’occasion de la quinzième séance de l’année de questions-réponses, durant laquelle les citoyens russes sont invités à poser leurs questions directement à leur président, Vladimir Poutine a dû s’exprimer sur des sujets variés qui préoccupent l’opinion publique dans le pays, dont la pauvreté, le prix des médicaments ou encore le fait d’être grand-père.

Un exercice médiatique pourtant rodé

Cet exercice médiatique très contrôlé a tout de même été parasité par une série de SMS malveillants adressés directement au président, qui n’a toujours pas annoncé s’il était candidat à sa propre succession, à neuf mois de la présidentielle.

Dans un cadre bleu à droite de l’écran, il était ainsi possible de lire : « Trois mandats présidentiels, c’est assez ! », ou bien « Quand cesserez-vous de violer la Constitution ? ».

Des messages qui le visaient directement et qui auraient pu le faire réagir, mais auxquels Vladimir Poutine n’a pas répondu.

Le président russe n’a pas non plus été questionné durant ces trois heures d’émission sur l’arrestation de plus de 1 720 manifestants qui avaient répondu à l’appel de l’opposant Alexeï Navalny, ce lundi 12 juin, et avaient protesté dans les rues de nombreuses villes du pays contre la corruption des élites russes.

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les actus en vidéo