Publié le : dimanche 18 juin 2017

Le Maroc souhaite apaiser les tensions dans le Rif, selon Macron

En déplacement au Maroc, le chef d’État français Emmanuel Macron a assuré que le roi Mohammed VI était « préoccupé » par la situation dans le Rif, alors qu’un mouvement de contestation populaire bat son plein dans la région.

Le roi du Maroc a ainsi déclaré devant la presse à Rabat, en compagnie d’Emmanuel Macron, que le Rif avait été l’un des principaux sujets des discussions entre les deux hommes, précisant que le chef d’État français effectuait dans le pays une visite « d’amitié et de travail ».

Pour sa part, M.Macron a indiqué qu’il n’était pas à même de juger de la politique intérieure du Maroc, mais tout de même affirmé que le roi Mohammed VI considéraient ces manifestations légitimes, puisque prévues par le droit constitutionnel. Néanmoins, le président français a ajouté que le souverain chérifien souhaitait apaiser la situation en prenant en considération les revendications des habitants de cette région.

Projet d’infrastructures et arrestations

Un vaste projet d’infrastructures a notamment été lancé par l’État marocain pour répondre aux revendications de la province d’Al-Hoceïma.

En parallèle, les forces de police ont arrêté une centaine de personnes le 26 mai dernier, dont les principaux meneurs de ce mouvement de contestation. À ce jour, quelque 86 personnes ont été jugées, dont une trentaine ont été écrouées, notamment accusées d’ « atteinte à la sécurité intérieure ».

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les actus en vidéo