Publié le : dimanche 23 avril 2017

Venezuela : les mouvements s’amplifient dans un contexte particulièrement délétère

Alors que trois personnes, deux civils et un militaire, ont perdu la vie ce mercredi 19 avril lors des mouvements populaires contre le président Nicolas Maduro, l’opposition appelle à de nouveaux rassemblements.

Huit morts au total

Ces trois dernières semaines, huit personnes au total ont été tuées lors des rassemblements anti-Maduro au Venezuela. La situation est particulièrement critique actuellement, mais l’opposition n’entend pas stopper sa lutte contre le président vénézuélien, dont elle exige la démission, tout en réclamant des élections anticipées. Selon une ONG locale, près de 500 personnes ont été arrêtées dans le cadre de cette grogne populaire.

Ce mercredi, des centaines de milliers de personnes ont manifesté dans la capitale Caracas, ainsi que dans d’autres cités du pays, dans une ambiance tendue. Les accès à la capitale avaient été bloqués par la police et l’armée qui repoussaient la foule à l’aide de gaz lacrymogènes et de tirs de balles en caoutchouc. De leur côté, les manifestants répliquaient par jets de pierres et cocktails Molotov.

Cette nouvelle vague de contestation a démarré le 1er avril dernier, suite à la décision de la Cour suprême, réputée proche de l’actuel président, de s’attribuer les pouvoirs du Parlement, avant de rétro-pédaler 48 heures plus tard face au tollé suscité et aux accusations de coup d’Etat proférées par l’opposition.

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les actus en vidéo