Publié le : lundi 20 mars 2017

Une action militaire contre la Corée du Nord envisagée à Washington

Le chef de la diplomatie américaine Rex Tillerson a annoncé ce vendredi 17 mars que les Etats-Unis envisageaient une action militaire contre la Corée du Nord, dotée de l’arme nucléaire. Selon lui, la politique de « patience stratégique » n’est plus d’actualité à Washington.

Le chef de la diplomatie américaine est actuellement en déplacement dans le cadre d’une tournée asiatique, une première expérience pour lui, débutant d’emblée par du management de crise. Il s’est ainsi exprimé dernièrement après des tirs de missiles balistiques présentés par la Corée du Nord comme un exercice visant les bases américaines au Japon.

L’armée américaine compte 28.000 soldats déployés en Corée du Sud, toutefois, la capitale Séoul est située à portée de l’artillerie du voisin nord-coréen.

Accompagné de son homologue sud-coréen Yun Byung-Se lors d’un point presse, Rex Tillerson a annoncé qu’une page s’était tournée concernant la politique dite « patience stratégique » menée par Barack Obama, le prédécesseur de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis.

Nouvelles mesures

Le chef de la diplomatie américaine a ainsi expliqué que les Etats-Unis envisageaient actuellement la mise en place d’une nouvelle gamme de mesures diplomatiques, sécuritaires et économiques.

M.Tillerson a ajouté qu’il n’espérait bien évidemment pas qu’un conflit militaire éclate, mais que si le niveau de menace du programme d’armement nord-coréen nécessitait une action, Washington mettra clairement cette option sur la table.

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les actus en vidéo