Publié le : samedi 11 mars 2017

Espionnage de la CIA : Wikileaks propose son aide à la Silicon Valley

Après le scandale sur le piratage massif par la CIA de téléviseurs connectés, smartphones, tablettes et autres objets connectés, le fondateur de Wikileaks, Julian Assange, affirme vouloir offrir aux entreprises technologiques un outil permettant de remédier aux failles de sécurité.

De son côté, la Maison Blanche a averti qu’une collaboration entre les entreprises intéressées et Wikileaks serait contraire à la loi.

Le fondateur de Wikileaks a pour projet de rendre internet plus sûr, proposant aux entreprises de la Silicon Valley l’aide de son organisation. Wikileaks a diffusé ce mardi un ensemble de 8 761 documents, baptisé « Vault 7 », qui est désigné comme étant la plus grande fuite de documents de l’agence de renseignement américaine.

Samsung, Microsoft et Apple concernés

Ces révélations mettent ainsi en lumière les techniques de piratage de la CIA entre 2013 et 2016 pour surveiller l’activité des citoyens via leurs téléviseurs intelligents, smartphones et ordinateurs personnels. Des appareils de marque Apple, Microsoft ou Samsung font partie des appareils concernés, révèle l’organisation de M.Assange.

Ce jeudi, le fondateur de Wikileaks a déclaré depuis l’ambassade de l’Equateur à Londres, que son organisation allait rendre disponible pour les entreprises technologiques les renseignements sur les méthodes de piratage de la CIA afin qu’elles puissent combler les failles et ainsi, assurer la protection des consommateurs.

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les actus en vidéo