Publié le : dimanche 21 août 2016

Vivendi : Mediaset déterre la hache de guerre en Italie

silvio_berlusconi_mediasetVivendi est à nouveau confronté à un couac en Italie, après que le groupe de télévision Mediaset ait déposé un recours en justice auprès du tribunal de Milan à son encontre.

Le géant français des médias (possédé à hauteur de 15% par Bolloré) est ainsi trainé en justice après avoir refusé le 25 juillet dernier de racheter le bouquet de chaînes payantes Mediaset Premium alors qu’il s’y était engagé.

Le groupe Mediaset, propriété de Silvio Berluscon, l’ancien chef du gouvernement italien, réclame une indemnisation de 50 millions d’euros par mois de retard à Vivendi depuis la date d’exécution initiale du contrat.

Des propositions « fantaisistes »

Mediaset indique en outre avoir reçu des propositions « fantaisistes » de la part de Vivendi en guise de possible dédommagement, alors que ce dernier avait par la suite annoncé vouloir racheter non pas 100%, mais 20% de Mediaset Premium, tout en souhaitant prendre une participation 15% dans Mediaset.

Premium à la dérive

Un accord stratégique avait été conclu le 8 avril dernier entre les deux entités. Ce dernier s’était soldé par un échange de participation de 3,5%, tout en promettant la mise en place d’une plateforme pour contrecarrer l’arrivée du géant Netflix en Europe. Toujours selon cet accord, Vivendi aurait dû racheter et prendre le contrôle total de Mediaset Premium, mais été revenu sur sa décision après avoir émis quelque doute quant à la capacité du bouquet de rentrer dans ses frais. Premium compte actuellement 2 millions d’abonnés, mais le bouquet de chaînes a perdu 37,1 millions d’euros lors du deuxième trimestre, après une première perte de 63,7 millions d’euros lors des trois mois précédents.

Réagir à cet article

XHTML: Vous pouvez utiliser les html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les actus en vidéo